Amy Hilton

Peintures

Biographie et parcours

Amy Hilton

'Je traite les pierres avec déférence, mais en minéraux insensibles qu'elles sont et demeurent. Je tiens les fables pour fables, avec la prudence, l'incertitude et la crédulité qu'elles commandent. Plus d'une fois, cependant, il m'est arrivé de penser qu'il convenait de regarder les pierres comme des sortes de poèmes et de chercher en revanche dans les fictions la pérennité des pierres, leur inébranlable signification, c'est-à-dire d'essayer de réunir par quelque biais même ténu les parties disjointes et contrastées de notre indivisible univers.'



Roger Caillois, 1978


Amy Hilton est née en 1986 dans le Lincolnshire, en Angleterre. En 2007, elle obtient un diplôme en Littérature et Théâtre de Goldsmiths College de l'université de Londres. En janvier 2008, elle s'installe dans les Alpes, à Chamonix, où elle renoue avec la Nature. Ses aspirations artistiques s'y accroissent au grès de rudes saisons, sur les cimes des montagnes. Elle vit et travaille actuellement entre Paris et Brussels.

La conjonction des singuliers et du Tout est le concept en oeuvre qui accompagne l'artiste le long de ses écrits universitaires ou intimes, sur le cours de ses creations et au fil de ses voyages.

Dans ce dessein, elle pratique diverses matières et médiums pour interroger les notions philosophiques de l'« existence », du « soi », de la «conscience » et de l'« esprit », et tente de décloisonner les êtres et les phénomènes, qui loin de n'exister indépendamment et distinctement selon elle, trouvent sens dans leurs rapports avec la Nature. « Écologie profonde » selon les termes de l'artiste, qui met à l'honneur la puissance des cycles physiologiques et mythiques.

Une anecdocte qu'Amy Hilton aime à narrer pour transmettre l'inspiration qui l'anime : elle a découvert sur une plage une pierre fracturée en deux parties (en un lieu et temps qui ne seront pas révélés à l'auditeur bien qu'il pressente que ce fut une côte de sable et de mer). Deux parties distinctes, et cependant chacun peut imaginer réunir ces deux morceaux de même matière qui s'emboîtent parfaitement. La netteté de la brisure de cette pierre n'en permet pas moins de la penser comme une forme cohérente et unique.