Elisa Carutti

Oeuvres sur papier

Biographie et parcours

Elisa Carutti


Ce travail provient d’images de paysages de guerre, en particulier d’une ville bombardée après la Seconde Guerre mondiale. J’ai été attiré par les fragments de pierres provenant de ces bombardements et je me suis demandée comment utiliser ce type de formes pour produire sur la destruction et la fragmentation. À ce moment-là, je lisais des écrits sur le travail de Giuseppe Penone que j’admire beaucoup, et j’ai été impressionnée par la manière dont il a mis en relation le processus avec son contenu. J’ai réfléchi à la façon dont je pourrais fragmenter ma plaque de cuivre pour la reproduire de la même manière que les bâtiments et les pierres ont été brisés par les bombardements de la guerre. J’ai donc inventé une méthode pour réaliser ce travail qui comporte deux phases différentes : dans la première, c’est-à-dire celle de la création des plaques, l’oxydation du cuivre et la création de formes irrégulières adviennent naturellement avec une intervention minimale de la part de l’artiste. 


D’autre part, dans la deuxième méthode, c’est-à-dire celle de l’estampe, la disposition des plaques sur la presse sert à créer de la transparence et des superpositions inattendues sur l’estampe finale. C’est à ce moment là de la création que l’artiste intervient pour donner une géométrie à l’informe et un sens plastique à la forme détruite. 


Le titre de chaque gravure a un numéro qui correspond aux formes qui sont imprimées sur le papier comme pour renforcer l’idée d’une causalité dans le processus de travail. 


Elisa Carutti