Elisabeth Raphaël

Sculptures

Biographie et parcours

Elisabeth Raphaël

Mes sculptures naissent le plus souvent de la lecture éblouie du livre et d’un engagement artistique nourri par la pensée de mes Maîtres : Emmanuel Lévinas, Edmond Jabès et Marc-Alain Ouaknin.


Que dire du dialogue qui se poursuit depuis plusieurs années avec le livre ? Que dire du chemin poétique qui conduit à la matérialité des formes, au choix des matériaux ? Comment mettre des mots sur le passage mystérieux du texte à la forme? Le livre est-il une source d’inspiration, une main tendue qui ouvre à de nouveaux questionnements et incite à repousser sans cesse les limites du possible ? Les questions fusent sans qu’il soit possible d’y apporter la moindre réponse. L’artiste ne peut tout au plus que donner quelques clés de son rapport amoureux à la parole fécondante qui le nourrit.


La radicalité d’un engagement artistique, lorsqu’elle est à la fois quête éthique et poétique, procède le plus souvent d’une blessure qui devient lumière. La radicalité d’un engagement artistique tient peut-être aussi aux limites du langage, à l’impossibilité de dire avec les mots de l’analyse. Le sculpteur, comme le peintre ou le poète, s’efforce de repousser les limites du langage, pour dire ce qui ne peut pas être dit, pour donner forme à la parole originaire.


Radicalement hospitalier, le livre inspire d’innombrables lectures, d’infinies interprétations. Il s’écrit à mesure que nous l’interprétons. « Chaque lecture, chaque étude est un renouvellement, une ouverture, un éclatement des phrases, des mots, des lettres, jusqu’à leur effacement, pour que peut-être surgisse une lueur ».