Hélène Durdilly

Peintures

Biographie et parcours

Hélène Durdilly


Je commence par user le support (généralement du papier). Je racle avec une spatule de maçon, j’accroche les menues aspérités du mur ou du sol. Des trous, des bosses, se produisent. Parfois, la couleur entre ainsi par effraction. Le support est devenu une étendue illimitée. Dans ce blanc parsemé d’accidents, le dessin est invasif.


Le fond (le vide) l’entame, le brise, le traverse. Je ne cherche pas la composition, je m’arrête  de façon presque aléatoire. J’aime que le résultat soit bancal, ouvert, afin que le fond (le blanc) retrouve sa disponibilité première. Car c’est lui, en définitive, qui aura raison du tracé.  


Hélène Durdilly



« Hélène a une approche économique et spirituelle du champ. Comme le temps dérive, la ligne aussi dérive. Et le moindre déplacement conduit à la réévaluation de l’ensemble des rapports. Si le tracé s’aventure vers la réserve qui doit rester vacante, il est pris de vertige, passe au large ou glisse en oblique, serein, libéré du souci d’une confrontation. »


Maurice Benhamou (La Pile)