Ma route croise fréquemment un bon nombre de sans abris...

Ma route croise fréquemment un bon nombre de sans abris...

Ma route croise fréquemment un bon nombre de sans abris.

Des musiciens du métro parisien aux vieillards postés au coin de la rue, tous font partie de mon quotidien, sans que je m’y attarde vraiment. 

Ce week end, j’ai consacré quelques minutes aux portraits de Lee Jeffries; un artiste britannique qui photographie des sans abris du monde entier. 

Je me retrouve tout à coup, face à ces personnes que ma route évite. 

Leurs visages sont sales, ridés, fatigués, presque déformés. Je les regarde droit dans les yeux, et je lis leurs souffrances. 

Dans la profondeur de leur âme, j'entends le cri d’un courageux combat pour la vie. 

Lee Jeffries m’a fait découvrir avec tendresse et compassion, la beauté d’un visage que l’on s’empêche de contempler. 

"Homeless" Lee Jeffries, Confluences. Métro Philippe Auguste, jusqu'au 3 avril.

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous