Un japonais à Paris...

Un japonais à Paris...

Le Musée de l'Orangerie expose la collection d'un japonais ouvert sur le monde, celle de la famille Ishibashi. Toute commence par le goût éclairé d'un homme, fabriquant textile qui démarre sa fortune à 17 ans avec des Tabi aux semelles de caoutchouc (chaussettes montantes traditionnelles qui isolent le gros orteil) avant de la consolider dans l'industrie du pneu.

Ce précurseur est Shojiro et sa passion pour l'art se transmettra à son fils puis à son petit fils qui nourrit encore aujourd'hui la collection de ce qui est devenu la Bridgestone Museum of Art à Tokyo (traduction d'Ishibashi en anglais, "pont de pierre").

L'exposition est chronologique et suit la constitution de la collection avec une première salle consacrée aux peintures yoga (peintres japonais inspirés de l'art occidental) comme l'Éventail noir de Takeji Fujishima.

Puis nous re-découvrons des oeuvres post-impressionnistes et impressionnistes avec des chefs d'oeuvres de Signac, Monet, Manet, Renoir ou Cézanne. Les visages de l'avant-garde apparaissent ensuite avec des magnifiques toiles de Picasso (dont l'étonnant Saltimbanque aux bras croisés) et de Modigliani au milieu d'un baiser de Brancusi et d'un homme de Giacometti.

La dernière salle est dédiée à l'abstraction occidentale et orientale avec des oeuvres de Shiraga, Pollock, Soulage et Domoto.

On ressent l'âme de cette famille derrière cette collection, et ça fait du bien !


L'éventail noir


Monet Nymphéas


Modigliani


Soulages à gauche et Shiraga à droite


Saltimbanque aux bras croisés, Piccaso

Collection Ishibashi au Musée de l'Orangerie

Jusqu'au 21 août 2017

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous