Difficile de quitter la Renaissance... (1400 - 1600) !

Difficile de quitter la Renaissance... (1400 - 1600) !

On se souvient que dès la Haute Renaissance la perspective linéaire, la perspective atmosphérique, le raccourci sont autant de techniques bien maîtrisées par les peintres pour représenter une image en trois dimensions avec une illusion de profondeur, de distance et d'espace (système complexe à deux ou trois points de fuite). De même le Sfumato, inventée par Léonard de Vinci (1452-1519) est une des techniques picturales pratiquée à la Renaissance, (avec le clair-obscur). Le Sfumato est une façon particulière de mélanger en douceur les tons, de flouter les contours ; technique reprise par de nombreux artistes.

Avant l'apparition du graphite les dessins sont exécutés au pinceau, à l'encre et à la plume, à la craie ou à la pointe d'argent. Traditionnellement le dessin à la plume et à l'encre fait parti de l'apprentissage des futurs artistes.

En 1564, un important gisement de graphite est découvert en Angleterre. C'est l'apparition du premier bâton de graphite... (ancêtre de notre "crayon de papier" inventé en France par Nicolas Jacques Conté -1755-1805- qui inventera également le crayon de couleur ou pastel dur.)

À l'origine le bâton de graphite est enveloppé dans de la ficelle ou de la peau de mouton. Parmi les dessinateurs les plus remarquables de cette époque on citera : Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël...

C'est Léonard de Vinci qui découvre la Craie (pigment en poudre lié à de la gomme arabique et à de la colle de poisson ou de peau de d'animaux). Il l'aurait découvert grâce à sa rencontre avec le portraitiste français Jean Perréal ! La craie permet de modeler les tons ;  c'est une vraie révolution. Les plus beaux dessins de Michel-Ange sont à la craie, ancêtre du pastel.

Enfin la peinture à l'huile remplace la tempera ; huile sur bois puis huile sur toile... Les pigments sont broyés dans de l'huile, la pâte sèche lentement et permet les retouches, les empâtements.

En Suisse, en 1513 c'est Urs Graf qui réalise la première eau forte... Ancêtre de la gravure. Avec plus de trois cents eaux fortes, riches en effets de lumière et de texture, Rembrandt a été l'un des grands adeptes de cette technique.

Toutes ces nouvelles techniques ont survécues jusqu'à nos jours, certaines se sont affinées mais on reste sous le charme de cette époque au dynamisme et à l'énergie créatrice qui résonne encore dans "les pinceaux" de nos artistes contemporains. 

Par curiosité allez donc vous promener sur les murs de Zeuxis avec dans l'œil ce nouveau regard... celui de Botticelli, de Léonard de Vinci, de Michel-Ange, Titien ou Tiepolo ...

Léonard de Vinci

Le reniement de St Pierre par Honthorst - Gerrit Van Honthorst

Léonard de Vinci

Michel Ange

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous