Le monde pour atelier : l'art contemporain africain

Le monde pour atelier : l'art contemporain africain

Cette exposition "Art/Afrique, le nouvel atelier", s'articule autour de deux espaces :
- Les Initiés : c'est une sélection d'œuvres de 15 artistes, toutes datées de 1989 à 2009 et qui ont été choisies dans la collection d'art contemporain africain de Jean Pigozzi. 
- "Être-là" : qui met en scène des artistes d'Afrique du sud... (Certaines œuvres provenant de la collection particulière de la fondation Vuitton)
C'est une exposition très variée et réjouissante ! Le lieu est un magnifique écrin et le salon de thé fait une délicieuse tarte fine au citron ! (Zeuxis serait-il gourmand ?). Trois bonnes raisons de s'y rendre !

Cela commence par l'installation spectaculaire de Pascale Marthine Tayou ! Des pierres coloriées à la gouache habillent le pilier de l'entrée et se déploient dans l'espace, telle une constellation reliant la terre au ciel.

Nous sourions franchement en découvrant les masques africains de Romuald Hazoumé, masques fabriqués avec des vieux bidons en plastique ou avec une multitude d'objets recyclés (aspirateurs, machine à écrire, vieux téléphone, etc.)

John Goba habille ses totems en bois peints avec des épines de porcs épique ! Ce qui les rend "piquants" !

On s'arrête devant les magnifiques photos de Seydou Keïta ! Considéré comme l'un des plus grand photographe de la 2e moitié du XXe siècle, ses portraits sont un témoignage exceptionnel de la société malienne en pleine transition historique.

Jane Alexander, figure majeure de l'art contemporain sud-africain, nous dérange avec son installation... 27 individus à tête de chien progressent sur un tapis rouge face à une bête à l'affût qui les observe ! Univers qui met en tension réalisme violent, onirisme et mystère non résolu (symbolisé ici par cette double contradiction : à la fois chassé et chasseur, prédateur et proie !).

La vidéo (takeover 2016) de David Koloane est tout simplement incroyable ; les chiens errants en sont un des sujets récurrents... Incarnation symbolique de la violence.

Exit-ball (2008) de Romuald Hazoumé, fabriqué avec des dizaines de bidons d'essence, rébus de la société, associés ils fabriquent une sphère colorée, qui devient sculpture et œuvre d'art !

Mères, pères, grands-mères et grands pères, profitez des vacances et de cette exposition ludique et distrayante pour emmener en balade vos enfants et petits enfants. Une très belle occasion pour les initier de façon "rigolote" à une multitude de supports artistiques. Le jardin d'acclimatation sera la cerise sur ce joli gâteau... Conseil de Zeuxis !

Art/Afrique, le nouvel atelier à la Fondation Louis Vuitton

Du 26 avril au 4 septembre 2017

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous