Zeuxis survole le rococo !

Zeuxis survole le rococo !

L'art Rococo (1720-1780) est né de la fusion du style rocaille français et du baroque tardif italien. Il se caractérise par des motifs naturels, des couleurs douces, des lignes courbes et des thèmes portant notamment sur l'amour, la nature et les divertissements.

À la mort de Louis XIV, l'art se libère de la sévérité du classicisme. Sous le règne de Louis XV, le goût rocaille et le rococo se font les témoins d'une société devenue légère et libertine. C'est le langage d'une époque consciente de sa gloire à jamais dépassée et de son déclin déjà annoncé. L'image rococo refoule les angoisses d'une société sous des apparences de légèreté. C'est une fuite loin du réel devenu dérangeant faute d'un avenir, devenu incertain. L'illusion est le maître mot du courant.
À la fin du XVIIIème siècle le rococo s'effacera pour laisser place au néoclassicisme d'une part et au romantisme d'autre part.

L'influence du théâtre est extraordinairement présente dans la peinture rococo. Le soin apporté à la mise en scène des personnages (postures et déguisements) remplacera l'équilibre juste et fragile du siècle précédent. L'ensemble témoigne d'une volonté de montrer le monde non pas tel qu'il est, mais tel que l'on se persuade qu'il est ; un imaginaire idéal mais fictif, où règnent sagesse, bonheur et justice... auquel s'ajoute parfois l'exotisme de pays lointains.

Le goût des collectionneurs est aux sujets galants, érotiques et libertins... dans lesquels on retrouve nymphes, dieux païens, satyres, anges chérubins et tous les symboles de l'amour. Le premier critique d'art (Denis Diderot) définira l'académisme et la direction à suivre. La priorité est donnée au dessin par rapport à la couleur.

Jean Antoine Watteau (1684-1721) est considéré comme le premier grand peintre rococo. Il influencera ses contemporains tels que Boucher et Fragonnard (sans oublier Chardin et Quentin de la Tour).
Dans le domaine de la peinture décorative le peintre vénitien Giovanni Battista Tiepolo représentera ce courant en Italie (Allemagne et Espagne).

À pas de géant ou à petit pas, Zeuxis remonte le temps à la découverte de l'histoire passionnante de l'Humanité à travers ces courants artistiques qui se précédent et se succèdent, se disent et se contredisent, s'épuisent et se reproduisent... Bref, Zeuxis nous devance et avance... Suivons-le !


Giovanni Battista, Isaac


Giovanni Battista, Goldfinch


Jean Honoré Fragonard


Jean Honoré Fragonard


L'embarquement pour Cythere, Jean-Antoine Watteau au Louvre


Les champs Elysées, Jean-Antoine Watteau

-  

Approfondir sa connaissance de l'art Rococo

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous