L'Europe des Lumières et le Néoclassicisme

L'Europe des Lumières et le Néoclassicisme

À partir de 1748, les fouilles menées dans les cités romaines antiques de Pompéi et d'Herculanum suscitent un regain d'intérêt pour les arts de l'antiquité. Ainsi vers 1750, le néoclassicisme émerge dans l'Europe des Lumières en réaction à la sensualité frivole et à l'excès foisonnant du rococo. Son apogée (1780-1800) et le déclin de son influence s'amorce avec le romantisme (1790-1880) et le réalisme (1830-1890) que nous aborderons les prochaines semaines.

Le néoclassicisme commence à Rome et se répand bientôt dans toute l'Europe ; notamment grâce au "Grand Tour" qu'entreprenaient les jeunes aristocrates pour visiter Paris, Venise, Florence et Rome ; ce qui complétait ainsi leur éducation classique. En 1789, à l'aube de la révolution française, les artistes néoclassiques cherchent à exprimer leurs sentiments patriotiques et optent pour des sujets sérieux. La technique picturale s'adoucit et ne laisse pas voir les coups de pinceau. La peinture comme la sculpture se caractérisent  par leur sérénité, par leur clarté formelle et leur sobriété. Les couleurs et les sujets sont tirés de l'art et de la culture de la Grèce et de la Rome antique. Les thèmes héroïques expriment les notions nobles comme le sacrifice de soi et l'amour de la patrie. C'est un retour à "la vertu", à la simplicité et au goût de l'épure antique.

En peinture David s'imposera tardivement (1785) comme chef de file du mouvement avec "Le serment d'Horace" qui en devient le manifeste pictural.

Au musée Granet pour ceux qui passeront à Aix en Provence vous allez admirer "Jupiter et Thétes" (1811) de Jean Auguste Dominique Ingres et au Louvres pour ceux qui sont encore parisiens "La grande Odalisque"(1814) du même auteur.

D'autres artistes de cette période : Anton Raphaël Mengs, Pompeo Batoni, Angelica Kauffmann, Jacques Louis David, J.A.D.Ingres ....

Bonnes vacances à ceux qui sont déjà partis et à bientôt sur Zeuxis pour la suite de notre traversée de l'histoire !


Jacques-Louis David, Le Serment des Horaces


Jupiter Thetis de Jean Auguste Dominique Ingres

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous