Le réalisme raconté par Zeuxis

Le réalisme raconté par Zeuxis

Au milieu du XIXe siècle, le monde occidental se modernise et s'industrialise. Après la révolution de 1848, de jeunes artistes français, en réaction au sentimentalisme du romantisme, décident de peindre le monde tel qu'ils le voient, sans craindre de montrer le progrès technique et la montée des inégalités sociales. C'est en 1850 qu'apparaît ainsi ce mouvement artistique et littéraire : le réalisme, terme utilisé par le romancier français Champfleury (1821-1889) pour décrire l'œuvre de son ami Gustave Courbet..."le réalisme comme sincérité dans l'art ". 

En musique c'est l'époque de Berlioz, Offenbach, Debussy, Bizet... En littérature, de Flaubert, Balzac, Stendhal, Maupassant, Zola... En peinture, de Gustave Courbet, Édouard Manet, JF Millet, Honoré Daumier, JBC Corot... Le réalisme est un mouvement spécifiquement français, il  représentera la vie quotidienne animée par les idées socialistes du moment sous la deuxième république et le second Empire (1830-1890).

En peinture son chef de file est le peintre Gustave Courbet (1819-1877). Autodidacte des ateliers libres du Louvre  Courbet s'écarte du style de Delacroix. Son projet vise à éviter toutes traces de pittoresque et d'exotisme pour ne s'attacher qu'aux faits et à la représentation fidèle de la vie quotidienne et de la réalité du monde rural qui l'entoure (la bourgeoisie provinciale, le travail des champs, la vie des ateliers industriels...) Produire de "l'art vivant".  Les références à l'intériorité et à la psyché si chères aux génies romantiques sont abolies, l'homme redevient l'être humain d'une réalité visible qui s'oppose à l'imaginaire. L'art devient le témoin d'une époque tiraillée entre nostalgie du passé, traditions, évolution sociale et progrès techniques que l'on ne peut plus arrêter. JF Millet montrera la pauvreté des paysans (école de Barbizon), Manet recherchera la sincérité du sens et du fond plutôt que la perfection de la forme...

Le courant s'exporte aux États-Unis à partir de 1865 après la guerre de sécession. L'importance donnée à certains objets anodins du quotidien deviendra une des caractéristiques de l'image américaine.
Le réalisme connaîtra en France un sursaut après la seconde guerre mondiale avec les peintres du groupe de "l'homme témoin" (Bernard Buffet...).

Bonnes vacances aux aoûtiens... N'oubliez pas d'emporter Zeuxis dans vos valises... il vous racontera l'impressionnisme, le postimpressionnisme et le néo-impressionnisme !


Gustave Courbet, Les paysans de Flagey


Jean-François Millet, Des Glaneuses


Gustave Courbet, l'atelier du peintre


Honoré Daumier, L'émeute

-

Plus d'informations sur le Réalisme

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous