L'expressionnisme abstrait avec Jackson Pollock et Mark Rothko...

L'expressionnisme abstrait avec Jackson Pollock et Mark Rothko...

Alors que l'Europe se débat pour se reconstruire après la seconde guerre mondiale, l'Amerique occupe de plus en plus de place sur les plans économiques, politiques et culturelles. C'est entre 1943 et 1950 que l'expressionnisme abstrait apparaît comme le premier mouvement spécifiquement américain. Il exercera une influence internationale et en conséquence on verra le centre de l'art se déplacer alors de l'Europe vers New-York. 

L'expressionnisme abstrait a 2 branches :
- L'action painting avec Jackson Pollock (1912-1956) son principal représentant
- Le color field painting, Mark Rothko (1903-1970) étant son chef de file. 
... tous les deux membres de l'Ecole de New-York. 

La technique de ce mouvement est expressive et radicale ; il s'agit pour le peintre de dépasser les apparences superficielles et d'exprimer ses émotions les plus profondes.
Inspiré en partie par le surréalisme, les œuvres sont dynamiques et énergiques, souvent remarquables par leur dimensions.

"Pour chaque peintre américain, il arriva un moment où la toile lui apparut comme une arène offerte à son action, plutôt qu'un espace où reproduire, recréer, analyser ou "exprimer" un objet réel ou imaginaire. Ce qui devait passer sur la toile n'était pas une image mais un fait, une action..." Commentera en 1952, à propos des "American action painters", Harold Rosenberg dans Art News. 

Il suffit de voir Jackson Pollock en train de peindre dans son atelier de Springs à New-York. En 1950 Hans Namuth le photographie en pleine "action painting". L'artiste déambule au milieu de ses œuvres et exécute les pas et les gestes qui composent la méthode du dripping (égouttement) et du "pourring" (déversement). Il y projette son corps ; haut et bas, droite et gauche, sont sans cesse redistribués... La photographie en tant que "prise sur le vif" jouera un rôle déterminant dans la définition de "l'Action painting" qui déplace l'attention de l'objet fini au geste et au processus qui l'ont produit. 

Mark Rothko travaille ses toiles en larges aplats de couleur intense qui fusionnent et se mélangent ; la surface est mouvante, les bords indécis... Ni commencement, ni fin ! La couleur est débarrassée de l'objet et devient l'unique objet d'attention : le centre d'intérêt est deplacé à la vision pure, le regard se noie dans la couleur ; il n'est plus parasité par la recherche d'une quelconque compréhension. C'est une peinture totalement abstraite qui est destinée à inspirer la réflexion, la contemplation, la méditation...! Mark Rothko, peintre américain, est un intellectuel très doué et très cultivé. Il se dira influencé par la peinture de Henri Matisse. 

"La peinture est un état d'être"..."La peinture est de l'auto-découverte"... "Tout bon artiste dépeint ce qu'il est"... Rothko se considère lui même comme "un faiseur de mythe " et proclame que le seul sujet valable est le tragique. "L'expérience tragique ragaillardise, elle est pour moi la seule source d'art".  

C'est une longue histoire que Zeuxis vous a raconté cette semaine ; pas toujours facile en deux mots de résumer tant d'émotions... Novateurs et libérés de toutes les contraintes conventionnelles, ces deux peintres nous ont séduits ! À votre tour, libérez-vous et "faites vos murs avec Zeuxis"...


Jackson Pollock


Jackson Pollock


Jackson Pollock


Mark Rothko

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous