UMA, le musée en ligne

UMA, le musée en ligne

Cela fait dix jours qu’un projet aussi unique que monumental a vu le jour. En effet, l’Universal Museum of Art s’est officiellement lancé le 5 décembre 2017.

L'UMA a été cofondé par Jean Vergès un historien de l’art et les trois créateurs de SISSO, une agence de communication spécialisée dans la réalisation de visites virtuelles (Benjamin Hélion, Benjamin Lanot, Damien Jacq). Ils prennent le pari de rendre l’art accessible partout et pour tous. Cet outil universel et gratuit vous permet d’aller à la découverte d’oeuvres inédites depuis n’importe quel poste numérique (ordinateur, téléphone portable, tablette). Le musée en réalité virtuelle a été imaginé par des architectes mais aussi des commissaires d’expositions.

Comme dans tout musée, l’UMA proposera différentes expositions tout au long de l’année. La première vient de débuter — Les Mythes Fondateurs, illustrés par les maîtres de l’Antiquité à nos jours, elle a été coordonnée par Diane de Sellier, éditrice de livres d’art et de littérature. Elle va marquer le début d’une série d’expositions qui sont déjà prévues en 2018 : le street art en janvier, le romantisme noir en avril, les images cachées en juin et les chefs-d’oeuvres spoliés pendant la Seconde Guerre Mondiale en septembre.

Dans le but de documenter et d’enrichir la visite, chaque oeuvre est accompagnée de cartels, qui contiennent des contenus multimédias et des rubriques thématiques. Les spécialistes et experts qui ont écrit ces discours souhaitent ainsi offrir une visite dynamique et divertissante. Ils sont précis afin d’accompagner la visite du spectateur et donnent des informations précieuses comme le mouvement et la période artistiques, la provenance de l’oeuvre, la civilisation à laquelle elle appartient.

Démocratiser l’art et le rendre ludique est le pari de ces quatre jeunes créateurs français, cependant, leur motivation va plus loin. Ils conçoivent l’art comme un outil de rassemblement communautaire, ce qui fait écho à la finalité du tout nouveau Louvre d’Abu-Dhabi, dont nous avons parlé juste ici. En transmettant l’art au plus grand nombre, les créateurs travaillent pour l’intégrité de l’art, en donnant accès à des lieux disparus, inaccessibles, pillés, endommagés ou détruits. En effet, l’UMA est partenaire d’un grand nombre d’institutions culturelles et exploitent également des collections privées. Il permet aux premiers d’acquérir une nouvelle visibilité et une certaine attractivité. L’UMA leur permet ainsi d’élargir leur audience et de montrer leurs oeuvres moins exposées ou alors stockées en réserve.

En exploitant un tel héritage culturel, il a l’intention de devenir le plus grand musée du monde en moins de 2 ans, et à long terme, il semblerait qu'il soit  question de créer un immense jeu vidéo de l’art, où on pourrait se balader d’exposition en exposition et de musée e musée, sans aucune limite.

Ce projet révolutionnaire fascine Zeuxis, qui a aussi lancé son application de réalité augmentée il y a quelques mois… (à télécharger ici)

UMA, musée de réalité virtuelle, Zeuxis

UMA, musée de réalité virtuelle, Zeuxis

UMA, musée de réalité virtuelle, Zeuxis

UMA, musée de réalité virtuelle, Zeuxis

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous