L'artiste qui voulait rompre le mur...

L'artiste qui voulait rompre le mur...

C'est la troisième rétrospective Fautrier que le musée d'art  moderne de Paris organise depuis la première qui a eu lieu en 1964, juste avant la mort de l'artiste, alors que celui-ci leur faisait une importante donation. 

Ce n'est pas une exposition très facile à aborder pour plusieurs raisons : dejà Fautrier n'est pas très connu, même s'il reste un artiste important du XXe siècle. Par ailleurs sa peinture est sombre, torturée, les sujets sont peints de façon impitoyable. Sa peinture rejoint souvent la laideur flagrante des modèles. Enfin le bonhomme a une personnalité assez rude comme nous le montre bien le très bon film de l'expo : dialogues et échanges entre Jean  Paulhan et Jean Fautrier sur "la peinture informelle". C'est cependant la meilleure façon de mieux connaître son travail et d'avoir une vue d'ensemble de son oeuvre. On découvre près de 140 peintures et plus de 25 sculptures... Et on a le droit de ne pas aimer ! 

Le parcours est chronologique et nous montre bien l'évolution de sa peinture selon les périodes. Ses débuts reflètent bien les drames et les tensions de l'entre-deux guerres. Après 1920, on voit très bien son style qui évolue : sa peinture repose sur la matière qui constitue à la fois un souvenir du sujet et une réalité à peine esquissée par des nuances de lumières et des nuances de couleurs... Il devient malgré lui, l'inventeur de l'art informel. Un précurseur de l'abstraction.

Fautrier ne peint pas les  choses ou les êtres, il cherche à en capturer leur essence, leur présence au monde, et c'est là son génie.

Il ne veut pas apposer un énième tableau au mur. "Il est clair que Fautrier a une autre ambition. Il veut rompre le mur..." dira de lui Francis Ponge qui n'hésite pas à le comparer à Picasso pour leurs très fortes personnalités.

"La peinture est une chose qui ne peut que se détruire, qui doit se détruire, pour se réinventer".
- Jean Fautrier

À bientôt pour une nouvelle balade, dans "le Journal" de Zeuxis.

La balade de Zeuxis au Musée d'Art Moderne de Paris pour Jean Fautrier

La balade de Zeuxis au Musée d'Art Moderne de Paris pour Jean Fautrier

La balade de Zeuxis au Musée d'Art Moderne de Paris pour Jean Fautrier

La balade de Zeuxis au Musée d'Art Moderne de Paris pour Jean Fautrier

La balade de Zeuxis au Musée d'Art Moderne de Paris pour Jean Fautrier

Musée d'Art moderne de la Ville de Paris
11 avenue du Président Wilson - 75116 Paris

Horaires
Ouvert du mardi au dimanche de  à 

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous