Il était une fois : Amelie et un tableau

Il était une fois : Amelie et un tableau

Gustav Klimt est un peintre symboliste autrichien, dessinateur et décorateur. Il est le fondateur de la Sécession viennoise (1898), mouvement qui est un courant de l'Art nouveau et qui s'est développé en réaction à l'académisme viennois. "À chaque époque son art, à tout art sa liberté..." : Le Baiser qu'il a peint en 1907-1908, période d'intense créativité du peintre, est le tableau le plus représentatif du génie de Klimt.

C'est une huile sur toile retravaillée à la feuille d'or et d'argent, peinte à l'apogée de sa période dorée (ou cycle d'or). Klimt utilise de l'or dans ses peintures, c'est le fils d'un orfèvre et il en a l'idée après avoir vu les mosaïques byzantines de Ravennes. Son inspiration est éclectique : de la Grèce antique, minoenne ou égyptienne... aux estampes japonaise de Rimpa ou à la peinture européenne de la fin du moyen-âge... Comme beaucoup d'artistes de la Sécession il privilégie le format carré, ici 180 x 180 cm.

Le Baiser, en allemand "Der Kuss", est une allégorie de l'amour. On y voit un homme qui se penche pour embrasser une femme sur la joue. De l'homme on ne voit que ses cheveux noirs coiffés d'une couronne de lierre qui peut lui donner l'apparence d'un dieu grec. Il lui tient tendrement le visage entre ses deux mains. Son vêtement orné de rectangle noirs, blancs et argent sur fond d'or, symboles assez masculins, lui dénude une épaule. La femme (sa compagne Émilie Floge!?) est agenouillée sur un parterre de fleurs, lovée contre lui, la main posée sur la sienne, les yeux fermés, dans une attitude d'abandon amoureux. Sa chevelure est auréolée de fleurs, ses chevilles ornés de lierres dorés, sa robe est décorée de feuilles et de fils d'or et d'argent et les nombreux motifs floraux très colorés symboliseraient la féminité et la fertilité. Une grande sensualité émane de cette scène d'une profonde intimité. On y ressent toute la complicité d'un couple fusionnel. Sa grande popularité tient justement à ce que ce tableau illustre comme amour infini et bonheur érotique, fantasmes et rêves de chacun. L'harmonie et la sérénité de l'ensemble subliment le sentiment amoureux. Le couple semble seul au monde face à l'Eternité, loin de la réalité du monde qui l'entoure. L'érotisme est élevé à un rang presque sacré.

En 1907, Gustav Klimt rencontre Egon Schiele (1890-1918)... fameux dessinateur, il aura une très grande influence sur le jeune peintre. Klimt sera pour lui un modèle et un maître. On fait référence entre autres à "L'Etreinte" de Egon Schiele, étude de 1917. Le dessin est plus cru mais l'analogie est évidente.

Le Baiser est exposé au musée Osterreichische, dans le palais du Belvédère à Vienne. Il est considéré comme un chef d'œuvre de l'époque moderne et reste un vrai symbole de l'art nouveau viennois.

"Quiconque désire me connaître comme artiste -et c'est tout ce qui compte vraiment- doit regarder attentivement mes tableaux et tenter d'y glaner ce que je suis et ce que je veux..."

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous