En Biélorussie dans les années 20, pour quelques cours avec Chagall !

En Biélorussie dans les années 20, pour quelques cours avec Chagall !

Chagall est né Vitebsk, petite ville de Biélorussie. Après la révolution bolchévique, pendant laquelle il s'installa à l'étranger, il y revient, fonde une école d'art et est nommé commissaire des Beaux Arts de la ville.

C'était il y a 100 ans et pour l'occasion, le Centre Pompidou lui consacre une exposition.

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Chagall va donc être le fondateur de l'Ecole Populaire d'Art en 1919. Elle est gratuite, ouverte à tous et doit être un "laboratoire révolutionnaire" pour repenser le monde. 

Il y enseigne et fait appel à d'autres artistes dont El Lissitzky et Malévitch, fondateur du suprématisme. Pour rappel, le suprématisme prône une peinture libérée de toute représentation pour en faire une "pure sensibilité picturale" (dans la lignée du futurisme).

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Installation avant-gardiste de Lissitzky

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

À gauche Lissitzky, à droite Malevitch

La façon d'enseigner de Chagall est, à l'image de sa peinture, "très libre" - on le devine, les élèves de sa classe "partent dans tous les sens" - à l'inverse de Malévitch. Ce dernier est le chef de file du mouvement abstrait, personnage assez sombre au charisme considérable et aux méthodes pédagogiques très rigoureuses. 

Très vite Malévitch, réputé et méthodique, attire tous les élèves et fait de l'ombre à Chagall qui désemparé finit par quitter la ville et rejoindre Moscou. 

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Production d'un élève de Chagall

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Oeuvre d'un élève de Malevitch

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Oeuvre de Kandinsky, également passé par l'école

Le mouvement suprématisme devient la norme et envahit les rues et les esprits, il conçoit affiches, estrades, décors de théâtre, etc. El Lissitzky est très impliqué "sur le terrain" alors que Malévitch se consacre à la rédaction de théories artistiques et à l'enseignement. Pendant 3 ans, le mouvement s'émancipe jusqu'au services à thé !

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Décor de théâtre suprématiste

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

Service suprematiste

C'est avec l'arrivée de la guerre civile en 1921-22 que les autorités soviétiques commencent une éviction des courants artistiques... Ils mettront définitivement fin à l'Ecole Populaire d'art qui disparait en 1922 et dont nous sommes ravis de retrouver quelques traces dans cette rétrospective unique. 

Zeuxis galerie d'art présente l'exposition Chagall au Centre Pompidou

La classe de l'école, saurez-vous retrouvez Chagall et Malevicth ?

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous