Marc Olivier Wahler, commissaire à la Fiac

Marc Olivier Wahler, commissaire à la Fiac

Marc Olivier Wahler sera le commissaire invité de la Fiac 2018 !

Marc Olivier Wahler est né en 1964 à Neuchatel, il étudie l’histoire de l’art de la philosophie à Lausanne avant de devenir le conservateur du Musée des Beaux-Arts de la ville à seulement 28 ans. Il fonda et dirigea par la suite le CAN ( Centre d’Art de Neuchâtel ), le magazine Palais et le Tokyo Art Club à Paris. Il fut par ailleurs le directeur du Swiss Institute et du Palais de Tokyo. Ses responsabilités sont aujourd’hui celles de directeur du MSU Broad Museum, l’institution muséale de l’université d’Etat du Michigan, tout en étant à la tête du Chalet Society de Paris ( qu’il fonda également ), du Transfromer Sculpture Park de Melides au Portugal, et en officiant comme conseiller artistique auprès de la Contempory Istanbul. Rien que ça !

 

Marc Olivier Wahler, une figure emblématique de l’art moderne et contemporain

Galeriste passionné, organisateur de près de 400 expositions d’art au cours des vingt dernières années, Marc-Olivier Wahler a notamment acquis sa renommée par son talent pour la création de lieux d’art à l’identité forte, mais aussi pour le recours à des programmes singuliers promouvant des pratiques artistiques originales et édifiant des ponts entre les différents médiums artistiques ( danse, poésie, musique, architecture, etc. ) La médiation de l’art fait figure de fil d’Ariane au long de son parcours, une idée présente tant dans ses expositions que dans ses conférences, ses publications ( dont la monumentale encyclopédie en 5 volumes baptisée « Du yodel à la physique quantique » ) et autres créations, notamment une série télé sur l’art contemporain ( Otto ), une radio internet, une application sur smartphone ou le programme pour enfants « Tok Tok ». Marc Olivier Wahler est également reconnu sur la scène artistique pour sa propension à faire émerger de nombreux jeunes artistes contemporains.

Un homme prolifique, déjà décoré en 2011 par l’Ordre des Arts et des Lettres en 2013 par le prestigieux Prix Meret Oppenheim, soit la plus haute distinction suisse dans le secteur de l’art contemporain. Une personnalité dont la rencontre avec la FIAC semblait tout ou tard inévitable.

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous