Il était une fois... le street art

Il était une fois... le street art

Comment le street art s’est-il glissé dans le marché de l’art ?

Le « street-art » est un terme générique désignant l’ensemble des différentes productions plastiques qui utilisent la rue comme lieu d’intervention. Sur le marché de l’art, le street art ou « art urbain » dans sa version française désigne le genre des productions d’artistes qui ont développé leur pratique dans la rue.

Cette pratique n’est pas récente, elle remonte aux grottes préhistoriques ou l’on peut observer les premières peintures murales.

Cependant, le street-art en tant que mouvement artistique reste un fait récent. On date le début de ce mouvement aux alentours des années 1970 et il aurait émergé à New-York. Il faut attendre le début du XXIéme siècle après de nombreux tourments pour que l’on voit apparaître sur le marché de l’art des toiles de street-artistes ou de gaffeurs. 

C’est pour cette raison que l’on peut se demander comment le street-art s’est-il immiscé dans le marché de l’art (de la rue au musée) ?

Déjà, ce mouvement a été soutenu dés la fin du XXème siècle par des artistes et personnalités de renoms comme Jean-Michel Basquiat ou encore Keith Haring. Ces artistes stars très médiatiques en étaient donc là meilleure publicité : le street art a commencé à éveiller les curiosités, faire parler de lui et à être considérer comme une pratique artistique à part entière.

Un peu plus tard, au XXIème siècle, cet « art » est pratiqué par des artistes aux identités souvent inconnues comme le font les mystérieux Banksy ou Space Invader. Cet anonymat accroît l'interêt médiatique qu’on lui porte et répond aux prises de positions et revendications sociale, historique et parfois politique que les artistes prennent de plus en plus.

Alix Montcerisier

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire
Prenez rendez-vous